Vincent LEONIE... le petit carnet !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 24 décembre 2008

Bilan du Conseil National du Cercle de la Diversité Républicaine

Vincent et DogadLe Cercle de la Diversité Républicaine (CDR), association engagée pour la promotion de toutes les origines (démographique, culturelle, sociale et politique) autour des valeurs d’égalité et de solidarité, réunissait son 1er Conseil national à Paris le 20 décembre dernier, en présence de Dominique Paillé, Conseiller du Président de la République.

Ce Conseil National fait suite au discours de Nicolas Sarkozy pour l’égalité réelle des chances et la diversité sociale, au cours duquel 8 des 12 propositions d’Actions Positives pour l’Intégration (API) émises par le CDR avaient été reprises par le chef de l’Etat.

Fort de ce soutien, une centaine d’élus locaux, de cadres et de militants de l'UMP et des partis de la majorité présidentielle ont décidé de renforcer l’action nationale et locale du CDR dans l’optique d’un futur « Grenelle » de la diversité, ainsi que pour soutenir la démarche d’inclusion social du nouveau Commissaire à la diversité Yazid SABEG.

Dans cet objectif, le CDR a nommé un certain nombre de Conseiller Nationaux aux thématiques, ainsi que des responsables départementaux.

Pour la Haute-Vienne, avec Syvie PIQUET, nous aurons la responsabilité départementale de se faire les relais du CDR sur le terrain, à charge pour nous d’organiser réunions, débats et échanges autour des questions liées à la promotion de la diversité sociale dans notre pays, auprès de celles et de ceux qui en sont issus ou que ces préoccupations intéressent, au-delà de tout clivage politique.

J’ai de plus été nommé, à l’occasion de ce rendez-vous, Conseiller National en charge des questions « aménagement du territoire et développement durable » . Un pôle « Borloo » en somme, au sein du CDR. La mission de la vingtaine de Conseillers Nationaux, dont je suis, sera de regrouper, au niveau national, des idées novatrices et des projets issus des talents de la diversité dans le cadre de leur thématique en vue de les proposer, au nom du CDR, au ministre en charge du dossier au gouvernement.


Si vous désirez participer aux travaux, n'hésitez pas à entrer en contact avec moi par mail.

vendredi 5 décembre 2008

Rencontre du CDR avec Rama Yade

La semaine dernière, le Cercle pour la Diversité Républicaine (CDR) recevait la Secrétaire d'État chargée des affaires étrangères et des droits de l'Homme Rama YADE.

Plus de 200 personnes issus de la diversité ou pour qui la diversité est une question majeure s'étaient rassemblés à l'invitation de Dogad DOGOUI, Président et porte-parole du CDR et Conseiller exécutif à l'UMP au théâtre du Gymnase à Paris, afin de débattre autour de "l'Obamania".

Avant l'intervention de la Ministre, différents membres de l'exécutif du CDR (dont moi-même) sont intervenus pour témoigner ou proposer des pistes, à l'assemblée réunie, issus des travaux que mène le CDR depuis de nombreux mois.

Vous pouvez retrouver les interventions de la Ministre et des membres du CDR, ainsi que les réaction sur le site d'OKA BOL ici

A l'issue de ce rendez-vous, une présentation des axes des Actions Positives pour l'Intégration (API), qui doit remplacer la fameuse "discrimination positive" a été faite à la presse (aujourd'hui dans Le Monde.fr ici ) et qui sont :

1.La création d’un Ministère de la Diversité et d’une Agence Nationale pour la Promotion sociale

2.Un Grenelle de la Diversité dès 2009

3.Généralisation et banalisation du CV anonyme

4.La révision de la constitution

5.L’accès à la fonction publique

6.Les statistiques de la diversité

7.Le label de la diversité

8.La diversité en politique

9.Les médias

10.Le soutien aux entrepreneurs de la diversité

11. L'Education

12. Les ambassadeurs de la diversité

Les travaux, autour de ces axes seront présentés au Président de la République, Nicolas Sarkozy, dès le début de l'année 2009.


Mon intervention...

Lire la suite...

jeudi 26 juin 2008

"Je ne vous abandonnerai pas !"

NS Limoges 2008Tels sont les mots les plus marquants de cette réunion "privée" et non-officielle avec le premier des militants de l'UMP.

Car, certes, le Président de la République était en visite officielle dans le cadre des pôles de compétitivité à Limoges ce matin, mais à 13H15, c'est Nicolas Sarkozy qui est venu à la rencontre des militants et sympathisants de sa famille politique.

Devant un millier de personnes issues de la Haute-Vienne et des départements limitrophes, c'est un Nicolas Sarkozy décontracté et accessible, mais résolument engagé dans l'action et les réformes qui nous a fait l'immense honneur de sa visite.

Bilan de ses travaux pour rénover et réformer notre pays depuis plus d'un an et présentation des chantiers qu'il compte faire engager au gouvernement dans les prochains mois ont été au cœur de son discours.

Mais c'est surtout un message de soutien qu'il a tenu à nous adresser, nous invitant à ne pas cesser d'être les acteurs du progrès, d'être des forces de propositions et de changement pour qu'enfin notre département sorte du marasme dans lequel il s'enfonce depuis de trop nombreuses années.

Faisant le constat que le Limousin et la Haute-Vienne ne pouvaient et ne devaient rester les éternels perdants de la politique d'une gauche locale archaïque et repliée sur elle-même, il s'est engagé à nous aider à convaincre les concitoyens de notre région que la droite est la seule capable de leur proposer un véritable avenir tant en terme d'emploi, de qualité de vie que de progrès social !

Après une "Marseillaise" et quelques poignées de mains, c'est un Nicolas Sarkozy heureux de son trop court passage à Limoges qui s'en repartait vers la capitale, assuré de notre indéfectible soutien.

Merci Nicolas, et à très bientôt.

Photo V. LEONIE

lundi 23 juin 2008

Déplacement du Président de la République en Haute-Vienne

Le bruit courrait depuis quelques jours déjà sur la "toile" Limousine : Nicolas Sarkozy aurait prévu un déplacement dans notre département à son retour d'Israël.

Et bien l'heure n'est plus aux supputations, notre Président de la République sera bien à Limoges jeudi 26 juin.

Vraisemblablement accompagné par des membres du gouvernement (ce qui reste à confirmer), Nicolas Sarkozy placera sa venue sous le signe des pôles de compétitivités, dont il a été l'initiateur alors qu'il était ministre d’Etat, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie en 2004, en se rendant à E.S.T.E.R.Technopole.

Suivront différentes visites (le programme officiel est en cours d'élaboration) et une réunion plus "privé", à Couzeix, avec les adhérents et sympathisants de l'Union pour un Mouvement Populaire de la région Limousin.

vendredi 16 novembre 2007

Soutenons les réformes !

Une fois de plus, les français sont pris en otage.

Une fois de plus, les libertés de circuler, de travailler et d'étudier sont entravées par une poignée d'irréductibles conservateurs ou d'anti-démocrates.

Comme l'UMP dans son ensemble, Je dis halte à la désinformation, et je serai présent sur les marchés de Limoges ce samedi matin (17/11) et à Panazol dimanche matin (18/11), afin d'expliquer à nos concitoyens pourquoi il faut soutenir les réformes !

Lire la suite...

mardi 2 octobre 2007

Municipales 2008 à Limoges : A quand une candidature UMP ?

5 octobre 2007 ! J - 156 avant le 1er tour des municipales 2008 ! 5 mois et des poussières...

Il est donc temps de se poser la question : Quelle est la différence entre Paris, Neuilly, Bordeaux et... Limoges ?

Vous ne trouvez pas ? Cherchez bien ! Un indice ? Si je vous dis : "candidat" ou "tête de liste" UMP, cela vous inspire-t-il ?

Lire la suite...

mercredi 29 août 2007

Les universités d'été... sans été !

Ca n'aura échappé à personne, l'été n'a pas eu lieu, ou alors, à raison d'une à deux journées toutes les deux semaines. D'un autre côté, Nicolas Sarkozy n'en avait pas fait une promesse électorale... sachant qu'il a tenu ses autres engagements, personne ne pourra lui en faire le reproche ! En revanche, des reproches, certains ne manqueront pas de lui en faire lors de leurs université d'été (ou d'automne, c'est selon...).

Lire la suite...

samedi 25 août 2007

Raymond BARRE s'en est allé...

C'est dans la matinée que cette triste nouvelle est tombée.

Grand économiste, homme d'Etat à l'indépendance affirmée et revendiquée, européen convaincu, celui qui se qualifiait "d'esprit carré dans un corps rond" s'en est allé.

Depuis cette annonce, les hommages appuyés se succèdent. Nicolas Sarkozy, dans un communiqué de presse a rappelé qu'il a été un "représentant éminent de l'école française de science économique, il eut la volonté de mettre son savoir au service de la cité, toujours fidèle, dans son engagement, à ses convictions européennes, libérales et sociales".

De même, Valéry Giscard d'Estaing, dont il avait été le Premier ministre indiquait que "la France vient de perdre un de ses meilleurs serviteurs", et que "son action s'inscrivait dans la grande ligne de ceux qui depuis Colbert (ministre de Louis XIV) ont construit la prospérité de notre pays".

Homme politique atypique, je retiendrai de Raymond BARRE qu'il fût l'homme du consensus, mais aussi de l'indépendance d'idées, faisant passer le bien commun avant les ambitions personnelles.

Au revoir, Monsieur le Professeur...