Vincent LEONIE... le petit carnet !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 1 mars 2009

Le PS croit dans le Limousin !

Je sais, le titre de ce billet est vraisemblablement ironique sur mon blog, et l'ironie c'est pas beau. Sauf que, que dans toute ironie se cache une vérité.

Et la vérité, c'est que le PS national (pas le PS local, du moins, je l'espère) n'a aucune considération pour notre région, et certainement encore moins pour ses habitants. Mensonge, me direz vous. Que nenni ! Prenez le Populaire du Centre d'aujourd'hui. En couverture, ce titre : "PS : le Limousin oublié de l'Europe". Et en page 3, l'explication, je cite : "Jean-Paul Denanot, longtemps pressenti pour conduire la liste PS sur la circonscription Centre-Massif-Central, ne sera finalement même pas candidat"..."Et l'élection se jouera en l'absence des Limousins".

Pourtant, Jean-Paul Denanot est député sortant... Pourtant, notre région est présidée par des socialistes... Pourtant les 3 Conseils Généraux sont dirigés par des socialistes... Pourtant les villes importantes de notre territoire sont conduites par des socialistes... Et je ne parle pas du nombre de députés socialistes. Et bizarrement, on confie la tête de liste à un "parachuté"... je n'ose croire que cela soit un signe de la qualité de nos élus locaux !

Déjà, une certaine "émotion" semble transpercer, si l'on en juge les commentaires sur le blog de mes amis de la Jeune Garde ou de celui de Tristan

Alors, il est vrai que l'on nous explique que le processus n'est pas terminé... Que le vote des militants pourrait permettre la non-ratification de cette liste et quelle retrouverait des candidats issus de notre région. Sauf que l'on ne peut noter que le mépris et le dédain que notre région inspire aux dirigeants nationaux de ce parti. Car, finalement, pour le PS, les Limousins c'est bien... pour le Limousin !

L'UMP a confié la tête de liste Européenne à Jean-Pierre Audy... un Limousin ! Malgré un ancrage à gauche, l'UMP a peut-être une plus grande confiance dans notre région et dans l'ambition de ses habitants que le parti de Martine Aubry... Une différence notable qui aura je l'espère, son importance lors du scrutin du 7 juin.

vendredi 14 novembre 2008

Elections internes de l'UMP de la Haute-Vienne.

Il n'y a pas qu'à Reims et au PS que la démocratie s'invite...

Comme je l'avais évoqué dans ces pages, novembre sera aussi le mois du renouvellement des instances internes de l'UMP, et plus particulièrement de notre fédération de la Haute-Vienne.

Les membres du comité départemental, les représentants nationaux et les délégués de circonscriptions seront élus ces prochains jours par les militants de notre mouvement.

Travaillant depuis de nombreuses années au côtés de Sylvie PIQUET, l'actuelle déléguée de la 1ère circonscription, ma candidature a été naturelle quand elle m'a annoncé qu'elle ne comptait pas briguer un nouveau mandat.

Depuis 2005, j'ai la responsabilité des Jeunes Actifs de la Haute-Vienne, et à travers eux, j'ai créé un véritable espace de dialogue et de débat. Cet engagement m'a poussé à être candidat aux différents scrutins de l'année 2008 et à participer à l'élaboration d'un projet politique pour notre ville, notre département et notre région.

Aujourd'hui, plus que jamais, ce retour d'expérience me montre à quel point il est nécessaire de nous rapprocher des attentes, des besoins, des espérances des Limougeauds, des Haut-Viennois et plus largement des Limousins.

L'hégémonie locale de gauche n'a que le projet de poursuivre un train-train ronronnant, avec pour conséquence de distribuer toujours plus, alors que les richesses diminuent car leurs créateurs partent ou ne viennent plus sur notre territoire. Face à cela, j'ai à cœur de vouloir défendre et promouvoir les valeurs d'une droite ouverte, novatrice, au fait d'une économie locale spécifique. En somme, une droite en phase avec son temps et sa population.

J'ai la volonté de redynamiser avec les militants, avec les sympathisants, et toutes celles et ceux qui ont l'envie d'une réelle alternance sur la 1ère circonscription de Limoges, et qui savent que la conquête est à portée d'urne.

Ce changement ne se construira qu'ensemble et j'ai la volonté de promouvoir l'échange avec et entre tous. En continuant d'informer sur les actions engagées en toute transparence, et aussi en associant chacune et chacun, par-delà nos convictions et chapelles, à des débats thématiques, à des cafés politiques, afin de bâtir notre projet politique à tous

En m'accordant leur vote le 15 novembre, les militants de l'UMP de la 1ère circonscription de la Haute-Vienne auront l'assurance d'avoir un délégué d'une nouvelle génération de politiques, proche et pleinement à leur écoute. Un délégué à même de faire entendre leur voix tant localement que nationalement dans nos instances. Ils permettront aussi à notre ville de sortir de sa léthargie et, par cette chance de l'alternance dont elle a besoin, la pleine mesure d'une véritable capitale régionale.

Scrutin de la 1ère circonscription : samedi 15 novembre 2008 de 09H00 à 13H00 au siège de l'UMP 87, 8 place d'Aine à Limoges.

jeudi 30 octobre 2008

Mon interview par la Jeune Garde

A l'invitation de Boro du blog "jeune-garde87", je me suis prêté au jeu des questions/réponses lors d'une interview.

Si vous voulez l'identité des membres du blog... je ne pourrai pas vous répondre : tout s'est passé par mails, leur secret restera donc bien gardé !

Je vous invite à vous rendre ici afin de lire leur article.

J'attends vos commentaires, chez eux comme chez moi.

lundi 26 mai 2008

La charge de la jeune garde... UMP !

Titre à double sens, tant la jeune garde de l'UMP a décidé de monter au créneau face à l'inaction socialiste... et que dans le même temps différents blogs (dont celui de jeune garde 87) ont tiré à boulet rouge sur cette initiative.

Mais, comme mon but est de faire avancer les choses, je ne tomberai pas une nouvelle fois dans la polémique, arme favorite des jeunes socialistes pour noyer le poisson, et je me contenterai d résumer la conférence de presse à laquelle j'ai participé.

Vendredi dernier, l'UMP de la Haute-Vienne tenait sa première conférence de presse après les élections de mars 2008.

Ce rendez-vous avec la presse a été l'occasion d'un premier bilan (catastrophique) de l'action, ou plutôt l'inaction, de la majorité municipale et départementale PS.

Lire la suite...

vendredi 23 mai 2008

Les pires socialistes de France...

L'UMP de la Haute-Vienne tenait une conférence de presse ce matin à laquelle je participais.

Rendez-vous ce soir 23 mai sur France 3 (informations régionales 19H07), sur France Bleu Limousin (édition Limoges) et prochainement dans "Le Populaire" et "l'Echo" pour voir, entendre et lire le positionnement de l'UMP 87 (et le mien...) quant à la possible disparition de la garnison de Limoges et le constat économique alarmant de l'INSEE sur notre région.

Un billet résumant les différents articles et reportages sera disponible prochainement.

vendredi 25 avril 2008

La désinformation, ça commence au berceau !

Comme quoi, après, il ne faut pas s'étonner de ne connaitre qu'une partie de la vérité !

Comme de coutume, je "surfais" dernièrement sur la blogosphère limousine, quand, faisant un crochet chez mes "camarades" du MJS (sur les conseil d'un ami, il se reconnaitra ;-) ), mon œil a été attiré par un article intitulé " Limoges s'inquiète du projet "d'abandon" de sa garnison en 2010".

Diantre ! Les jeunes du PS seraient-ils plus prompts à défendre la garnison de Limoges que leurs aînés ? Ce titre me rendait presque content de constater que, pour une fois, un front commun au-delà des querelles partisanes allait nous réunir.

Hélas, grande déception... Loin d'appeler à un sursaut pour défendre la présence des militaires à Limoges, ce billet n'était en fait qu'une pseudo synthèse de l'article paru dans "Le Monde" (dont je vous faisais état avant-hier).

Pire, mieux qu'un copier-coller, c'était un copier-censurer-modifier-coller qui avait été porté sur le blog des MJS !

En effet, l'auteur s'était permit de tronquer l'article afin que mes propos et mon nom disparaissent et que la tournure des propos des députés PS semblent un peu moins creuse que dans l'article initial.

Ma chère Céline, quand on aspire à des responsabilités, on évite de "repomper" le travail des autres (la journaliste du Monde appréciera que tu ne l'ais pas cité), et on ne travesti pas la vérité...

Et oui, braves gens : au PS, la désinformation, ça commence au berceau !

Pour comparer les articles, les suppressions opérées par notre amie Céline sont soulignés et en gras, et les rajouts (pour que le texte semble cohérent...) sont barrés :


''Limoges s'inquiète du projet "d'abandon" de sa garnison en 2010

Par Celine, mercredi 23 avril 2008 à 14:49

Les militaires vont-ils être "limogés" ? Dans la capitale limousine, siège de l'un des quatre états-majors de force en France, aujourd'hui menacé par la réorganisation des implantations de l'armée de terre, le jeu de mots ne fait pas rire. Inventé par Marcel Proust, le terme "limoger" renvoie aux généraux incompétents expédiés dans la ville par le maréchal Joffre, en 1916. Aujourd'hui, il ne s'agit pas de recueillir des officiers, bien au contraire : l'abandon de la garnison y serait envisagé pour 2010, selon les hypothèses formulées dans des documents du ministère de la défense. Près d'un millier de personnes seraient concernées par cette fermeture, dont environ 300 civils. L'état-major de force n° 4 (EMF4), créé en 2000, serait dissous, le 15e bataillon du train aussi. Les personnels "libérés" seraient affectés à l'EMF2 de Nantes. L'état-major de la 3e brigade mécanisée et la 3e compagnie de commandement et de transmission seraient, d'autre part, transférés à Clermont-Ferrand. Si ces projets se confirment, il n'y aurait donc plus de soldats à Limoges d'ici deux ans.

De la caserne Beaublanc, où se trouvent les états-majors, rien ne filtrait, mardi 22 avril. Sous couvert d'anonymat, certains militaires confient que "c'est l'incertitude pour tout le monde". L'intersyndicale des personnels civils rechigne, elle aussi, à s'exprimer sur "une rumeur". "C'est encore trop tôt, les gens sont très tendus, commente Jean-Paul Fleytou, responsable CGT. Si cela arrivait, ce serait une catastrophe pour l'économie locale."

Au total, avec les familles, "environ 2 300 personnes seraient touchées et beaucoup de cadres vont partir", souligne Vincent Léonie, ancien militaire, devenu responsable des Jeunes actifs de l'UMP en Haute-Vienne. "Cela représente une importante manne financière, ajoute-t-il, de l'ordre de 20 millions d'euros en masse salariale." Selon lui, l'image de la ville en souffrirait : "Les militaires sont les ambassadeurs de Limoges quand ils se rendent en mission à l'étranger."

Inquiets, les parlementaires de la Haute Vienne ont demandé des précisions,. "Je n'en sais pas plus", avoue Marie-Françoise Pérol-Dumont, députée PS de la Haute-Vienne, quia posé une question écrite à l'Assemblée nationale. Le conseil municipal a adopté une motion d'urgence le 4 avril, pour dénoncer "une mesure qui porte atteinte au bon développement de la ville et de sa population". Alain Rodet, le député et maire de Limoges, devrait rencontrer début mai le ministre de la défense''

Hélène Pommier


article original du Monde, cliquer ici

article MJS, cliquer ici

mercredi 23 avril 2008

Après "Libération"... "Le Monde" !

Ce qui n'était qu'une rumeur que j'annonçais il y a quelques semaines... qui se confirmait dans Libération... est désormais dans "Le Monde" daté du 14 avril 2008 ( déjà disponible sur le site internet en cliquant ici).

Intitulé " Limoges s'inquiète du projet d' "abandon" de sa garnison en 2010 ", le sujet de la journaliste Hélène Pommier reprend les noires perspectives qui s'annoncent pour la garnison de Limoges dont je lui ai fait part au cours d'une interview, dont une partie est reprise dans cet article.

Ayant aussi interrogé sur cette question Marie-Françoise Pérol-Dumont (qui avoue son impuissance par un "je n'en sais pas plus") et son collègue député-maire Alain Rodet (qui lui parle d'une possible rencontre avec le ministre de la Défense... début mai (sic) ), elle nous relate leur inquiétude, sans pour autant nous dire quelles actions concrètes nos chers représentants élus PS vont mener.

C'est bien, ils sont inquiets. A quand de l'action, de la vraie ?

vendredi 4 avril 2008

Conseil Municipal : mais que fait la gauche ?

Ces derniers jours, avec "l'affaire" de la dissolution de la Garnison de Limoges à l'horizon 2010, il me semblait avoir entendu notre maire dire qu'il se battrait pour défendre l'implantation des militaires sur notre ville.

De même, pendant sa campagne des municipales, il s'était posé comme le "défenseur" des faibles revenus, et se proposait de contrer la baisse du pouvoir d'achat, fruit des errements du gouvernement actuel (ce qui d'ailleurs est faux).

Or, le conseil municipal de ce soir vient de nous donner deux démentis cinglants à ces prises de positions qui semblaient louables !

Lire la suite...

jeudi 21 février 2008

Francis BARRET : en construction !

Faisant le tour de la blogosphère à la recherche des sites de mes concurrent(e)s, je suis tombé sur le site de campagne PS.

Joli, quoiqu'un peu statique, version pdf déroulant... Il a pour intérêt principal de présenter chacun des 21candidats par ses réponses à deux ou trois questions : but de la candidature, conception du rôle du Conseiller Général, et une question sur le cumul de mandat ou de fonction si le candidat est dans ce cas.

En somme, un tract version numérique. Simple et efficace (merci SPIP !).

Sauf que, sauf que... je cherche désespérément la fiche en question de Monsieur Francis BARRET... Tous ses petits camarades PS, sans exception, ont la leur en ligne et lui... c'est en construction ( voir le site ici )

N'a-t-il pas eu le temps ? L'intérêt qu'il porte aux internautes est-il nul ? Le vide de sa mandature est-il si important ? Ou bien est-ce tout cela à la fois ?

Je ne doute pas qu'à la lecture de mon billet de ce matin, ses amis férus d'informatiques vont combler ce manque... Mais comme de coutume avec Monsieur BARRET, il aura fallu attendre !

Les habitants de Limoges-Landouge attendent toujours les résultats des promesses non-tenues. Manque d'intérêt et de volonté quand tu nous tiens !

En fait, sa page de présentation est à l'image de ses réflexions pour le canton : perpétuellement en construction... et jamais aucun chantier n'est vraiment commencé ou complètement fini ! Ses concitoyens apprécieront !

jeudi 13 décembre 2007

A Limoges, le PS a besoin de l'UMP pour réfléchir...

goulottes électriques Ou plutôt "j'ai vu"...

Mais c'est quoi donc ça ?

Une nouvelle déco pour Noël à Limoges ? Une pâle imitation de la tour Eiffel ?

Vous n'y êtes pas ! C'est juste la concrétisation d'une grosse remarque et d'une petite idée que j'avais formulé un certain matin du 15 septembre 2007 à un élu PS de la municipalité...

Lire la suite...

- page 2 de 3 -