Vincent LEONIE... le petit carnet !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 25 octobre 2012

Interviews radiophoniques des 22 et 23 octobre 2012.

Le 22 octobre 2012 sur FlashFM, présentation de l'UDI :

Le 23 octobre 2012 sur FlashFM, l'UDI et Monique Boulestin :

mardi 19 juin 2012

Et après... ?

Deux mois sans billets... Deux mois de silence médiatico-bloguistique.
Mais surtout deux mois de campagne aux côtés de Jean-Marc Gabouty et deux mois d'enrichissement, de rencontres, de réflexions et d'actions sur le terrain.

Aux vues des résultats, vous me direz : deux mois pour quoi finalement ? +/- 42 %, le score n'est-il pas si faible qu'il faille laisser tomber ? Et après... ?

A cela, je vous répondrai : tout reste à faire !

En effet, même si le résultat obtenu n'est pas à la hauteur de l'investissement humain, force est de constater qu'il est le meilleur de notre département.

Car travailler ensemble malgré des différences, et des oppositions parfois, fonctionne. C'est une question de méthode !
Mais il fonctionne à une seule condition : que le capitaine du navire ait la capacité à écouter toutes les sensibilités, la volonté de rassembler au-delà de la famille politique auquel il appartient.

Cependant, avant de devenir capitaine de navire, encore faut-il qu'il y ait un bateau à manœuvrer.

Il est absolument vital de réunir toutes celles et tous ceux qui ne veulent plus, à terme, d'un système politique local autant hégémonique que sclérosant.
Pour cela, il faut faire taire les querelles partisanes, diminuer les égos et oublier des leaderships qui n'en sont plus.
Il faut accepter l'idée que les mêmes méthodes amènent les mêmes résultats.
Il faut arriver à admettre que, localement, ce n'est qu'en respectant ses partenaires, sans imposer, et parfois en étant second plutôt que premier, que la reconstruction pourra s'engager.

Ces constats, je les ai fait depuis longtemps, et d'autres les ont fait avec moi.
Il me reste aujourd'hui à convaincre nos partenaires politiques, mais aussi, au-delà.

C'est ce qu'a réussi Jean-Marc Gabouty sur la 3ème circonscription ; c'est ce qu'il engagera, je pense, en Haute-Vienne ; c'est ce que, dès à présent et d'ici 2014, je compte faire sur Limoges !

jeudi 8 mars 2012

L'heure du choix...

logoPR.gifTrente-six heures. Trente-six heures, c'est ce qu'il reste aux différents candidats du centre et de la droite pour convaincre les radicaux.

Car même si certains cadres et élus de notre parti ont déjà annoncé tel ou tel choix, c'est bien samedi 10 mars 2012, lors de notre 112ème Congrès, que nous, radicaux, donneront (ou pas) notre soutien à un candidat à l'élection présidentielle.

Notre président, Jean-Louis Borloo, n'a eu de cesse ces dernières semaines de discuter avec les différents candidats du centre et de la droite pour défendre les points essentiels sur lesquels ne transigeront pas les radicaux, à savoir :

1) Achever le chantier de la rénovation urbaine, par un deuxième plan de rénovation, la mise en place d'un programme de lutte contre le décrochage scolaire et la lute contre le déterminisme social des quartiers fragiles ;
2) En finir avec l’injustice fiscale locale par une action forte de l'Etat afin d’organiser une péréquation puissante et efficace pour garantir l’équité entre tous les territoires ;
3) Assainir les secteurs bancaires et financiers, afin de restaurer la confiance des citoyens envers le système économique, notamment par l’interdiction des activités spéculatives pour le compte propre des banques, la séparation des activités de dépôt et des activités de spéculation et l’interdiction de toute transaction avec les paradis fiscaux et avec les pays considérés comme non coopératifs ;
4) Ériger l’accès au logement comme cause nationale par la mobilisation des organismes HLM pour doubler dans les zones déficitaires la création de logement et par la mise en place d'une garantie universelle du risque locatif. Cette deuxième mesure permettrait aux jeunes en CDD, en intérim ou en recherche d'emploi d’accéder au logement et de remettre sur le marché 500.000 logements dans les zones les plus tendues ;
5) Amplifier le Grenelle de l’Environnement, gage d’une croissance durable, par le lancement effectif du chantier thermique des bâtiments publics et la mise en place d’un plan d’autonomie énergétique de l’Outre-mer, fondé sur l’exploitation des énergies renouvelables (objectifs 50% d’autonomie d’ici 2020 puis 75% en 2030) ;
6) Le renouvellement du Pacte républicain comme base de la réconciliation nationale avec notamment la création d’un Haut conseil de la laïcité et la prévention du surendettement.

Certains trouvent que le compte y est aujourd'hui et d'autres non.
Ainsi, Laurent Hénart, notre Secrétaire Général, présente une motion de soutien à Nicolas Sarkozy d'ores et déjà validée pour être présentée au Congrès (consultable ici).
Une contre-motion de neutralité au 1er tour est quant à elle présentée par les fédérations de Haute-Garonne et de l'Ariège , sous réserve de validation (consultable ici).

Car, à ces points cruciaux, il conviendrait de rajouter que nous sommes toujours autant attachés aux valeurs de la République, à l’humanisme, à la laïcité, à la solidarité, au respect de l’autre et au refus de toute les discriminations.
C'est d'ailleurs pour cette raison que je préférais garder le silence ces dernières semaines... ne trouvant pas de candidat qui élève un tant soit le débat. Je ne doute pas d'ailleurs qu'avant de voter, mes collègues délégués de ce congrès ne manqueront pas d'évoquer et de se questionner sur les sorties malheureuses, la stigmatisation et la droitisation de certains discours. Car, force est de constater que cette campagne présidentielle n'est pas, aujourd'hui, du niveau que la France mérite.
J'espère que d'ici trente-six heures je verrai des avancées significatives de la part des candidats.

Samedi, avec les autres délégués j'en débattrai, me prononcerai et acterai la décision démocratique qui sortira du vote.
Samedi, c'est libre, indépendant, mais engagés que les radicaux se prononceront.

dimanche 25 décembre 2011

Joyeux Noël...

sapin La joie d'ouvrir des cadeaux et d'avoir passé un bon moment à réveillonner hier soir doit nous faire prendre conscience de la chance que nous avons dans notre pays de pouvoir, encore pour beaucoup, profiter de ces moments malgré les mauvais présages économiques qui obscurcissent l'horizon.

En ce matin de Noël, pensons à avoir un geste pour celles et ceux qui sont dans le besoin ; n'oublions pas nos compatriotes, nos amis, nos proches qui sont dans la souffrance, dans la douleur ou dans la détresse.

A toutes et tous, mais aussi à toutes celles et tous ceux qui vous sont chers, je vous souhaite un très joyeux Noël.

jeudi 3 novembre 2011

Synapses et Oeufs brouillés du 3 novembre 2011.

beaub fm Très bon entretien avec Jérémy Le Bescont sur les ondes de Beaub FM 89 ce matin.

Vous pouvez retrouver ces 30 minutes d'émission sur le site de Beaub FM ici

mercredi 2 novembre 2011

Sur Beaub FM le 3 novembre 2011

beaub fmJeudi 3 novembre 2011 à 08H45, je serai l'invité de Jérémy Le Bescont dans son émission "Synapse & Oeufs Brouillés"

Vous pourrez me suivre en direct sur les ondes de Beaub FM, la radio associative et Férarock de Limoges sur le 89,00 MHz ou via son site ici (lecteur spip ici )

vendredi 7 octobre 2011

Réactions (...suite et fin)

Interviewé par Flash FM en début de semaine suite à la non-candidature de Jean-Louis Borloo pour la Présidentielle de 2012, je vous propose d'écouter (ou réécouter) mes commentaires :

jeudi 4 août 2011

C'est l'été : Changeons la déco !

"Vous pensez quoi de ce qui se dit dans les médias (et accessoirement la blogosphère) sur la venue d'une ministre ?" ;
"Vous n'êtes pas concerné par cette agitation ?"...

Voila, en résumé ce que je m'entends dire depuis deux jours.

Et bien, pour tout dire, je n'en pense rien, limite je m'en f... comme de ma première chemise (quoique ma première chemise...).
Tant d'énergie dépensée dans un sens ou dans l'autre ne m'inspire pas.
(Comme moi d'ailleurs) Je pense que nos concitoyens sont à mille lieues de savoir qui d'une association ou d'une fédération représente le mieux leurs idées, les acteurs de l'une ou de l'autre étant alternativement les mêmes suivant qu'ils sont, ou pas, en odeur de sainteté.

Le but est le même ; le fond et les idées sont (presque) les mêmes ; les légitimités sont les mêmes... et peut-être même les aigreurs, les désillusions et les regrets. Alors, pourquoi s'échiner dans une bataille d'égos qui sera, à n'en pas douter, stérile au final, et n'intéresse que le microcosme interne à cette famille politique.
Les uns et les autres auraient-ils oublié qu'ainsi ils font le jeu de leurs principaux adversaires ?
Plutôt que de jouer à "qui est chef de quoi" et à "qui se montre où ?", ne voudraient-il pas faire une partie de "l'union fait la force" ou encore "un projet pour avancer et gagner" ?
Plus les jours passent et plus je me conforte dans l'idée que mes priorités sont différentes et que la méthode que je souhaite mettre en pratique aussi.

Vous voyez, je suis en train de m'installer sur le canton de Limoges-Puy Las Rodas sur lequel je viens d'acquérir un appartement.
Mais, j'aurais beau amener mon mobilier, je ne serai pas vraiment chez moi que le jour où les murs seront à mon goût, à mes couleurs.

Je pense qu'en terme d'habitation, comme pour les idées politiques, un bon coup de renouvellement de la déco est nécessaire de temps en temps.
Pour mon appartement, les papiers sont décollés et je ne vais pas tarder à commencer la peinture ; pour la politique locale et nationale, attaquons les travaux à la rentrée !

dimanche 15 mai 2011

La sortie de l'UMP plébiscitée

avec_borloo.JPGAu terme de cette première journée du 111ème Congrès du Parti Radical, force est de constater que l'information principale qui en sera ressortie est le plébiscite du vote en faveur de l'émancipation vis à vis de l'UMP.

Après plusieurs années de travail commun au service de la France et des français, force est de constater que le divorce (certes en douceur) était devenu une évidence pour la très grande majorité des militants et adhérents du Parti de Jean-Louis Borloo.

93 % : ce n'est pas rien ; c'est une prise de position claire, bien loin d'un caractère tiède que l'on veut souvent donner aux Radicaux.

Au matin de cette deuxième journée de Congrès, qui sera encore très riche, je note déjà les premières aigreurs (la fréquentation de mon profil facebook en témoigne) qu'à défaut de comprendre je peux entendre...

Personnellement, comme Jean-Louis Borloo mon Président et j'espère candidat aux présidentielles, n'attendez pas de moi de reniements ou de propos acerbes vis à vis de mon engagement passé. Je revendique la cohérence de mon chemin ; mais en homme exigeant j'attends aussi le respect de mon choix.

J'assume mon engagement au sein de l'UMP, les campagnes menées, les amitiés liées, les échanges quand ils furent possibles et les avancées auxquelles j'ai pu apporter ma contribution.

Mais aujourd'hui, j'ai choisi une autre voie : celle du rassemblement des centres, de plus de cohésion sociale, d'un meilleur équilibre des pouvoirs et des tendances au profit des français, de l'écologie responsable et de l'Humanisme, de la République et de ses valeurs de Liberté, Egalité, Fraternité et Laïcité.

Il reste bien des choses à bâtir pour renouer avec la confiance, la prospérité, l'équité et l'espérance... et je compte être de ceux qui y apporteront leur pierre.

Je suis un homme qui sera resté droit et fidèle à ses engagements et aux gens qui quitte son ancien parti. Mais c'est en homme libre, résolument engagé et déterminé à faire entendre une autre voix qui, ce matin se lève... Manifestement Radical.


Continuez à suivre cette deuxième journée sur mon profil facebook ou sur mon compte twitter

jeudi 21 avril 2011

Fin du Spring Break !

Les élections cantonales sont derrière nous... presque un mois déjà, mois qui aura été pour moi une sorte de "Spring Break" politique.
Entre la rencontre avec la population, l'élaboration du programme, les réunions publiques et de groupe, ces cantonales m'auront accaparées durant plus de quatre mois, dont un plus qu'intense. Mais quel plaisir cela aura été !

Je profite d'ailleurs de ce billet pour enfin remercier l'ensemble des électrices et des électeurs qui m'ont accordé leur confiance au cours de ce scrutin. Le communiqué que j'avais transmis à la presse locale la semaine ayant suivi les élections s'étant, une fois de plus, perdu en chemin...

Une courte analyse fait que je suis plutôt satisfait de mon score : une candidate du Parti Socialiste obligée à un second tour ; augmentation de +/- 28% à +/- 35% entre les deux tours ; une progression d'une centaine de voix avec une abstention supérieure et sans réserve... si l'on rajoute à cela que les électeurs me rencontraient pour la première fois sur ce canton et que la plupart des candidats de la majorité présidentielle ont eu du mal à franchir le 1er tour, je ne peux qu'être content.
Mais, je suis surtout heureux des suites de ces élections. En effet, un nombre important d'habitants du canton m'ont témoigné leur satisfaction que je les ai représenté, mais aussi et surtout, m'ont fait savoir leur souhait que je m'inscrive dans la durée sur ce territoire.
Qu'ils soient rassurés : j'ai bien l'intention de les accompagner et de continuer à faire entendre et amplifier leurs voix.
De même, qu'ils soient assurés de ma vigilance, de ma présence et de ma disponibilité pour les prochaines années, afin que le canton de Limoges - Puy Las Rodas ne soit pas l'oublié de ce département.

Pour finir ce tour des cantonales, je tenais aussi à féliciter deux amis : Jean-Marc Gabouty pour sa ré-élection dès le 1er tour sur le canton de Limoges-Couzeix (avec plus de 54% des voix), ce qui ne s'était jamais vu dans notre département ; ainsi que mon ami Raymond Archer pour sa belle victoire à l'arrachée, sur le canton de Limoges-Émailleurs.
Ces deux victoires sont pour moi des exemples en politique : l'ancrage local, l'ouverture, les convictions et le travail paieront toujours, même si l'on a tout (ou presque) contre soi.

Ce 21 avril (date symbolique...) est aussi l'occasion pour le Parti Radical de la Haute-Vienne de discuter de son avenir.
En effet, ce soir, l'assemblée générale de notre fédération désignera ses délégués pour le congrès national des 14 et 15 mai 2011, congrès qui décidera de l'avenir du Parti Radical au sein (ou pas) de l'UMP.
Ça ne vous aura certainement pas échappé, mais un certain Jean-Louis Borloo a annoncé il y a quelques semaines qu'il voulait ouvrir une nouvelle voie aux français. Une voie républicaine, écologiste et sociale. Une voie rassemblant les sensibilités centristes et humanistes, bien différente des propositions de droite et de gauche que l'on entend depuis maintenant très (trop) longtemps. Une voie de réconciliation et d'espoir pour l'ensemble des français.
Et, je ne peux qu'être en accord avec cette proposition...
D'ailleurs, j'espère (et je souhaite) que les membres de ma fédération me permettront de les représenter pour ce moment qui s'annonce d'ores et déjà historique. Mais nous aurons l'occasion d'en reparler dans les prochains jours.

- page 1 de 7