Vincent LEONIE... le petit carnet !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 3 octobre 2011

Jean-Louis Borloo ne sera pas candidat à la Présidentielle 2012.

L'homme était grave ce soir au journal de TF1 face à Claire Chazal... L'annonce qu'il allait faire était d'importance : candidat ou pas à la Présidentielle de 2012.

Depuis plusieurs semaines, plusieurs mois, nous étions nombreuses et nombreux à souhaiter cette candidature.
Comme beaucoup d'entre-vous, je souhaitais qu'une autre politique, un autre projet plus social, plus humaniste plus écologiste, en somme plus républicain nous soit proposé. Et qui mieux que Jean-Louis Borloo était à même de porter ce projet ?

Jean-Louis Borloo a pesé le pour et le contre : si toutes les conditions d'une candidature étaient réunies ; si l'unité des Centres était suffisante ; si être présent à ces élections ne risquaient pas d'apporter plus de cacophonie dans cette période particulièrement troublée...

Même si je regrette sa décision de ne pas se présenter, je ne peux que reconnaitre à Jean-Louis Borloo la grandeur d'un Homme d'Etat : être responsable et faire passer l'intérêt de la France avant son ego ; la volonté que sa candidature ne soit pas qu'une candidature de témoignage ; le doute quant à être présent au second tour et à défaut de gagner, faire le jeu des populismes...

La solution de facilité aurait été pour lui d'être candidat, contre vents et marées. Il a fait le choix de la voie plus difficile et plus longue de l'union, du rassemblement et de la construction sur le long terme d'une nouvelle force politique apte à répondre aux attentes et besoins de nos concitoyens.

avec_borloo.JPG Comme lui (et je le cite) : "Je reste néanmoins convaincu que la France a besoin d’une grande formation humaniste, profondément européenne, assumant pleinement la diversité de notre pays. ... L’élection présidentielle n’est pas un concours d’ego ou de notoriété. Encore moins, le prologue de négociations à venir. ... Il aurait été bien plus facile de profiter des difficultés de la majorité, et notamment de la défaite au Sénat, pour exister et me démarquer. ... Je vais continuer à me battre pour mes valeurs républicaines, écologistes et sociales. Je vais continuer à me battre pour que l’on cesse d’opposer les Français les uns aux autres. Et je vais continuer à me battre pour accélérer la recomposition du paysage politique français. Je suis, plus que jamais, un homme libre et déterminé à servir les Françaises et les Français."

Au-delà de cette présidentielle, il y aura, en juin 2012 et après, de nombreuses et nombreux candidats qui porteront les couleurs radicales et de l’Alliance centriste. Aux côtés de Jean-Louis Borloo, je compte bien être de ceux-là.

jeudi 4 août 2011

C'est l'été : Changeons la déco !

"Vous pensez quoi de ce qui se dit dans les médias (et accessoirement la blogosphère) sur la venue d'une ministre ?" ;
"Vous n'êtes pas concerné par cette agitation ?"...

Voila, en résumé ce que je m'entends dire depuis deux jours.

Et bien, pour tout dire, je n'en pense rien, limite je m'en f... comme de ma première chemise (quoique ma première chemise...).
Tant d'énergie dépensée dans un sens ou dans l'autre ne m'inspire pas.
(Comme moi d'ailleurs) Je pense que nos concitoyens sont à mille lieues de savoir qui d'une association ou d'une fédération représente le mieux leurs idées, les acteurs de l'une ou de l'autre étant alternativement les mêmes suivant qu'ils sont, ou pas, en odeur de sainteté.

Le but est le même ; le fond et les idées sont (presque) les mêmes ; les légitimités sont les mêmes... et peut-être même les aigreurs, les désillusions et les regrets. Alors, pourquoi s'échiner dans une bataille d'égos qui sera, à n'en pas douter, stérile au final, et n'intéresse que le microcosme interne à cette famille politique.
Les uns et les autres auraient-ils oublié qu'ainsi ils font le jeu de leurs principaux adversaires ?
Plutôt que de jouer à "qui est chef de quoi" et à "qui se montre où ?", ne voudraient-il pas faire une partie de "l'union fait la force" ou encore "un projet pour avancer et gagner" ?
Plus les jours passent et plus je me conforte dans l'idée que mes priorités sont différentes et que la méthode que je souhaite mettre en pratique aussi.

Vous voyez, je suis en train de m'installer sur le canton de Limoges-Puy Las Rodas sur lequel je viens d'acquérir un appartement.
Mais, j'aurais beau amener mon mobilier, je ne serai pas vraiment chez moi que le jour où les murs seront à mon goût, à mes couleurs.

Je pense qu'en terme d'habitation, comme pour les idées politiques, un bon coup de renouvellement de la déco est nécessaire de temps en temps.
Pour mon appartement, les papiers sont décollés et je ne vais pas tarder à commencer la peinture ; pour la politique locale et nationale, attaquons les travaux à la rentrée !

lundi 6 juin 2011

Hervé Morin aujourd'hui en Haute-Vienne

livre_morin.jpgPendant que la nouvelle Alliance pour une République Écologique et Sociale continue à prendre forme, les différents présidents des partis fondateurs qui la composent se relaient sur le terrain.

Ainsi, nous avons la chance de recevoir, aujourd'hui lundi 6 juin 2011, le Président du Nouveau Centre, Hervé Morin, qui poursuit son tour du pays à la rencontre des français.

Présent à Oradour-sur-Glane en fin de matinée pour une rencontre avec les militants de son parti, mais aussi avec différents représentants des forces vives de notre département, il continuera ses rencontres par une visite du monde agricole dans l'après-midi.

Enfin, cette journée marathon se terminera à la librairie "Page et Plumes" à partir de 16H30 par une séance de dédicaces pour son dernier livre : "Arrêtez de mépriser les français !"

Invités à participer à ces différentes rencontres, les radicaux de la Haute-Vienne seront bien évidemment présents.

dimanche 15 mai 2011

La sortie de l'UMP plébiscitée

avec_borloo.JPGAu terme de cette première journée du 111ème Congrès du Parti Radical, force est de constater que l'information principale qui en sera ressortie est le plébiscite du vote en faveur de l'émancipation vis à vis de l'UMP.

Après plusieurs années de travail commun au service de la France et des français, force est de constater que le divorce (certes en douceur) était devenu une évidence pour la très grande majorité des militants et adhérents du Parti de Jean-Louis Borloo.

93 % : ce n'est pas rien ; c'est une prise de position claire, bien loin d'un caractère tiède que l'on veut souvent donner aux Radicaux.

Au matin de cette deuxième journée de Congrès, qui sera encore très riche, je note déjà les premières aigreurs (la fréquentation de mon profil facebook en témoigne) qu'à défaut de comprendre je peux entendre...

Personnellement, comme Jean-Louis Borloo mon Président et j'espère candidat aux présidentielles, n'attendez pas de moi de reniements ou de propos acerbes vis à vis de mon engagement passé. Je revendique la cohérence de mon chemin ; mais en homme exigeant j'attends aussi le respect de mon choix.

J'assume mon engagement au sein de l'UMP, les campagnes menées, les amitiés liées, les échanges quand ils furent possibles et les avancées auxquelles j'ai pu apporter ma contribution.

Mais aujourd'hui, j'ai choisi une autre voie : celle du rassemblement des centres, de plus de cohésion sociale, d'un meilleur équilibre des pouvoirs et des tendances au profit des français, de l'écologie responsable et de l'Humanisme, de la République et de ses valeurs de Liberté, Egalité, Fraternité et Laïcité.

Il reste bien des choses à bâtir pour renouer avec la confiance, la prospérité, l'équité et l'espérance... et je compte être de ceux qui y apporteront leur pierre.

Je suis un homme qui sera resté droit et fidèle à ses engagements et aux gens qui quitte son ancien parti. Mais c'est en homme libre, résolument engagé et déterminé à faire entendre une autre voix qui, ce matin se lève... Manifestement Radical.


Continuez à suivre cette deuxième journée sur mon profil facebook ou sur mon compte twitter