"Vous pensez quoi de ce qui se dit dans les médias (et accessoirement la blogosphère) sur la venue d'une ministre ?" ;
"Vous n'êtes pas concerné par cette agitation ?"...

Voila, en résumé ce que je m'entends dire depuis deux jours.

Et bien, pour tout dire, je n'en pense rien, limite je m'en f... comme de ma première chemise (quoique ma première chemise...).
Tant d'énergie dépensée dans un sens ou dans l'autre ne m'inspire pas.
(Comme moi d'ailleurs) Je pense que nos concitoyens sont à mille lieues de savoir qui d'une association ou d'une fédération représente le mieux leurs idées, les acteurs de l'une ou de l'autre étant alternativement les mêmes suivant qu'ils sont, ou pas, en odeur de sainteté.

Le but est le même ; le fond et les idées sont (presque) les mêmes ; les légitimités sont les mêmes... et peut-être même les aigreurs, les désillusions et les regrets. Alors, pourquoi s'échiner dans une bataille d'égos qui sera, à n'en pas douter, stérile au final, et n'intéresse que le microcosme interne à cette famille politique.
Les uns et les autres auraient-ils oublié qu'ainsi ils font le jeu de leurs principaux adversaires ?
Plutôt que de jouer à "qui est chef de quoi" et à "qui se montre où ?", ne voudraient-il pas faire une partie de "l'union fait la force" ou encore "un projet pour avancer et gagner" ?
Plus les jours passent et plus je me conforte dans l'idée que mes priorités sont différentes et que la méthode que je souhaite mettre en pratique aussi.

Vous voyez, je suis en train de m'installer sur le canton de Limoges-Puy Las Rodas sur lequel je viens d'acquérir un appartement.
Mais, j'aurais beau amener mon mobilier, je ne serai pas vraiment chez moi que le jour où les murs seront à mon goût, à mes couleurs.

Je pense qu'en terme d'habitation, comme pour les idées politiques, un bon coup de renouvellement de la déco est nécessaire de temps en temps.
Pour mon appartement, les papiers sont décollés et je ne vais pas tarder à commencer la peinture ; pour la politique locale et nationale, attaquons les travaux à la rentrée !