Vous n'avez toujours pas trouvé ? Je vous donne la réponse : Paris, Neuilly, Bordeaux ont un candidat(e) de l'UMP connu(e) pour partir à la bataille des municipales... et Limoges , NON !

Le PS, le MoDem sont entrés en lice depuis quelques semaines. Alain Rodet et Jean-Jacques Bélézy se sont clairement positionnés. Or, le parti du Président de la République ne sait toujours pas qu'elle sera celui ou celle qui portera l'étendard bleu à Limoges.

Ce semaine encore, en écoutant iTélé, l'annonce de la candidature d'Alain JUPPE m'a à la fois fait plaisir, car Bordeaux mérite un maire comme lui, mais aussi frémir, car à Limoges, on en est encore à se poser des questions ! A 5 mois des élections.

Certains diront : c'est statutaire, le Conseil National d'Investiture ne s'est pas encore prononcé... C'est vrai ! Mais alors, que l'on m'explique pourquoi Limoges doit attendre ? Bordeaux connait son candidat, et n'attend pas l'onction du CNI tant il est improbable que ce dernier n'investira pas ce grand homme politique qu'est Alain Juppé. Neuilly connait son candidat, en la personne de David Martinon... et le CNI ira-t-il en opposition avec le Président de la République. Paris a déjà une candidate avec Françoise de Panafieu, après des primaires où les militants se sont exprimés. Nicolas Sarkozy a lui même indiqué qu'il serait fortement souhaitable que le CNI entérine le choix des militants.

D'autres diront qu'il faut consulter, voir les options, réfléchir... Mais qui consulte les militants, les Limougeauds ? Personne actuellement ! Et le temps passe, passe inexorablement, alors que nos concitoyens attendent d'être entendu, et enfin représenté !

Je souhaite que les Limougeauds aient un candidat, ou une candidate, qui leur ressemble et les rassemble ! Je souhaite que cette "tête de liste" défende un projet qui ne sera pas que le sien, mais issu de la volonté et des attentes de nos concitoyens. Je souhaite que la liste qu'il formera, ressemble à notre société, ouverte, volontaire, multiple ! Je souhaite que cette personne ait la légitimité et le soutien de la majorité des militants et pas simplement une "onction" parisienne.

Je salue donc l'intervention d'Alain Marsaud, en sa qualité de président de la fédération UMP de la Haute-Vienne qui a demandé aux plus hautes instances de notre parti, la prise en compte d'un vote des militants, et la mise en place de primaires pour Limoges.

Arrêtons de faire attendre Limoges !